TAC – BIENTOT DES FONDS DISPONIBLES POUR L’EMPLOI DES JEUNES ET DES FEMMES

Du 9 au 11 avril 2018, s’est tenue à Abidjan, en République de Côte d’Ivoire, la 2ème Réunion du Comité conjoint de suivi et d’évaluation des décisions et recommandations du Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) entre la République de Côte d’Ivoire et le Burkina Faso. Au terme des travaux, le Ministre des Affaires étrangères du Burkina a émis l’idée de la création et de l’opérationnalisation des fonds de l’amitié ivoiro-burkinabè en faveur de l’emploi des jeunes et de l’autonomisation des femmes.

Les Ministres ivoiriens des Affaires étrangères, Monsieur Marcel Amon-Tanoh et de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur, Monsieur Ally Coulibaly ainsi que leurs homologues burkinabè, Alpha Barry des Affaires étrangères et de la Coopération et Paul Robert Tiendrébéogo de l’Intégration Africaine et des Burkinabè de l’Extérieur ont co-présidé la cérémonie de clôture des travaux.
Dans son discours, le Ministre des Affaires étrangères et de la Coopération du Burkina, Monsieur Alpha Barry, s’est félicité de l’esprit d’amitié, de fraternité et de cordialité qui a animé les travaux des experts ivoiriens et burkinabè durant les trois jours.
Se prononçant sur la mise en œuvre des décisions et recommandations du 6èmeTAC, Alpha Barry a noté avec satisfaction que d’importants progrès ont été réalisés. Il a cité l’état d’avancement des projets de construction de l’autoroute Abidjan-Yamoussokro-Ouagadougou, de la réhabilitation du chemin de fer et de son prolongement jusqu’à Tambao ainsi que le renforcement de la coopération dans le domaine énergétique.
Au plan politique, économique et administratif, les concertations et les échanges se poursuivent régulièrement entre les deux pays. Exemple parfait de cette coopération exemplaire, Alpha Barry indique la finalisation des projets et des protocoles d’accords en souffrance ainsi que le rapport conjoint qu’il venait de signer avec son homologue ivoirien, constituent une avancée significative.
En ce qui concerne les défis, Alpha Barry a émis l’idée de la création et de l’opérationnalisation des fonds de l’amitié ivoiro-burkinabè en faveur de l’emploi des jeunes et de l’autonomisation des femmes. A cet effet, le Ministre Barry exhorte tous les acteurs, notamment, les départements ministériels et structures concernés par la mise en œuvre des diligences à les traduire en actions concrètes en vue d’assurer une plus grande visibilité aux acquis de la coopération ivoiro-burkinabè.
Enfin, pour ce qui est des préparatifs de la 7ème conférence au sommet des chefs d’Etat du TAC, prévu en fin juillet 2018 à Yamoussokro, Alpha Barry s’est réjoui des points abordés ainsi que des propositions allant surtout dans le sens de l’élargissement des domaines de coopération.
Le communiqué de presse qui a sanctionné les travaux indique qu’au plan régional, les deux délégations, burkinabè et ivoirienne, expriment leur satisfaction quant à l’excellence de leur coopération au sein des institutions régionales et ont noté une convergence de vues sur les questions d’intérêt commun.
Sur la situation qui prévaut au Togo, les deux délégations saluent les efforts consentis par l’ensemble des acteurs politiques togolais et le fort engagement des plus hautes autorités ghanéennes.
Concernant la Guinée-Bissau, les deux délégations ont exprimé leurs préoccupations et se sont réjouis de la tenue prochaine d’un sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement sur la situation.
S’agissant du Libéria et de la Sierra-Leone, les deux ministres ont salué le bon déroulement des récentes élections générales, notamment, celui des scrutins présidentiels qui ont abouti à l’élection de Messieurs Georges WEAH et Julius Maada BIO.
Au plan continental, Marcel Amon-Tanoh et Alpha Barry ont salué l’avènement de la zone de libre-échange continental, dont l’accord a été paraphé le 21 mars dernier à Kigali, au Rwanda.

Service Presse/ Ambassade du Burkina Faso en Côte d’Ivoire

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *