UNE ASSOCIATION DE DIASPO DEMANDE LE RETOUR DE COMPAORE

La Diaspora Unie pour le Faso a tenu une réunion ce jour mardi 01 mai 2018 à Sassandra. Le troisième point de l’ordre du jour qui portait sur « engagement et actions pour le retour de monsieur BLAISE COMPAORE au Burkina Faso » a été sanctionné d’une déclaration publique dont voici la teneur…
La Diaspora Unie pour le Faso (DUF) informe l’opinion nationale et internationale qu’elle s’est autosaisie pour entreprendre un plaidoyer auprès des premières autorités Burkinabè et Ivoiriennes. Elle le voudrait dans un cadre responsable et citoyen, avec pour souhait: le retour de Monsieur Blaise COMPAORE, l’ex Chef de l’Etat, au Burkina Faso.
En effet, suite à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ; il rend sa démission et s’exile en Côte d’Ivoire. Ce pays ami et frère du Burkina Faso. C’est d’ailleurs le lieu pour nous de renouveler nos remerciements au peuple de Côte d’Ivoire et particulièrement à son Président, son Excellence Alassane OUATTARA qui n’a ménagé aucun effort pour réserver un accueil chaleureux à son ami et frère Monsieur Blaise COMPAORE.
Il n’est pas question pour nous d’occulter l’obtention de la nationalité Ivoirienne par Monsieur Blaise COMPAORE depuis novembre 2014.
Cependant, il est à noter qu’il jouit de son statut d’ancien Chef de l’Etat Burkinabè. D’ailleurs, nous ne doutons pas un instant qu’il demeure attaché à sa patrie. Sa présence en Côte d’Ivoire bien que ne faisant pas l’objet d’aucune ambiguïté relationnelle avec les autorités Ivoiriennes, ne nous honore pas pour autant, en tant que Burkinabè de l’étranger et précisément ceux résidents en Côte d’Ivoire. Il est clair que cela déteint un peu l’image de notre communauté donc met en mal notre fierté.
C’est pourquoi, la Diaspora Unie pour le Faso (DUF) s’est autosaisie pour dire très haut ce que pense très bas la majorité de la communauté Burkinabè de Côte d’Ivoire à savoir : le retour de Monsieur Blaise COMPAORE au Burkina Faso.
C’est aussi un appel au retour de tous les fils et filles du Burkina exilés, suite aux mêmes effets d’insurrection d’octobre 2014. Ce retour d’hommes et femmes d’affaires, d’opérateurs économiques et politiques pourrait contribuer à l’amélioration du climat politico-socio-économique de notre pays. Nous pensons qu’aujourd’hui plus que jamais le vœu le plus cher à notre patrie est de se réconcilier avec son histoire donc avec elle-même. L’atteinte de cet objectif très important passera certainement par la volonté républicaine et le concours de tous ses fils et filles.
Loin de nous toutes impressions, tentatives ou conspirations politiciennes. C’est pourquoi nous lançons un appel solennel,
• Au Président du Faso son Excellence Roch Marc Christian KABORE,
• Au Président de l’Assemblée Nationale son Excellence Alassane Bala SAKANDE,
• Aux autorités coutumières et religieuses,
• au médiateur du Faso, son Excellence Sara SEREME,
• au Président du Haut Conseil pour la Réconciliation et l’Unité Nationale (HCRUN),
• À l’Alliance des Partis politiques de la Majorité Présidentielle (APMP),
• À la Coalition des Forces de l’Opposition Politique (CFOP),
• Aux leaders des Organisations de la Société Civile (OSC)…
à porter un regard et une appréciation objectifs à cet élan patriotique de la diaspora unie pour le Faso. Nous pensons que notre action tient à encourager la marche vers l’unité nationale, gage d’un développement radieux et harmonieux d’une nation forte.
Dans le souci de mener à bien cette mission, la Diaspora Unie pour le Faso appelle ses compatriotes de la Diaspora à se joindre à elle et que dans une synergie d’actions nous puissions relever ce défi majeur qui n’est rien d’autre que l’expression manifeste de notre amour pour notre mère patrie.
Pour finir, nous sollicitons de tout cœur tout soutien ou contribution pouvant nous conduire de façon responsable à l’objectif recherché (le retour de Blaise COMPAORE au Burkina Faso).
C’est ainsi que nous fondons l’espoir d’une implication conséquente des plus hautes autorités Burkinabè et Ivoiriennes, afin de donner de l’espérance à notre requête, qui du reste ne saurait aboutir, en aucun cas, sans leurs approbations communes.
Vive le Burkina Faso, pays des hommes intègres !
vive la Côte d’Ivoire, terre de fraternité !
vive l’amitié Ivoiro-Burkinabè !
vive la Diaspora Unie pour le Faso !
Notre patrie, notre fierté !
Je vous remercie.

Sassandra, le 1er mai 2018
Pour le Président, porte-parole / DUF
Mr. BOUGMA Abdul Rahim

Mail: bougmaabdulrahim@gmail.com
(+225 51 77 66 77)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *