CEUX QUI VEULENT VOIR FRANCOIS A OUAGA, ATTENDRONT OCTOBRE POUR ETRE SITUES

C’est à un véritable marathon judiciaire que le citoyen lambda burkinabè doit s’attendre au sujet d’une éventuelle extradition de François Compaoré au Faso. Il faut encore fournir des preuves tangibles pour convaincre. La justice française vient de demander au Burkina ce mercredi 13 juin 2018 de fournir des éléments matériels précis de nature à prouver l’implication de François Compaoré dans le dossier Norbert Zongo. Afin que le 3 Octobre 2018, cette affaire soit tranchée. Sachants à vos marques !

DIASPO24.INFO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *