CRISE AU RHDP – LES MEDIATEURS FRAPPENT DEJA A LA PORTE

Les bisbilles entre Alassane Ouattara et son ainé, Henri Konan Bédié, d’abord latentes, sont depuis au moins la tenue de l’Assemblée Générale Constitutive du RHDP Unifié sur la place publique. Point besoin d’être un devin pour y déceler qu’il y’a péril en la demeure. Et nul ne devrait s’en réjouir, à moins qu’il veuille voir la Côte d’Ivoire sombrer dans des profondeurs abyssales.

Il est évident que nombre d’Ivoiriens épris de quiétude, ne souhaitent pas que cette situation qui est en réalité ‘’un linge sale’’ dans un Regroupement politique ne déteigne et infeste la paix sociale encore fragile. Beaucoup appellent de tous leurs vœux une urgente médiation qui réconcilie le plus vite les deux hommes.

C’est ainsi que quelques observateurs voient dans la rencontre au sommet à Yamoussoukro les 26 et 27 juillet 2018 entre Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara, une aubaine pour le No 1 Burkinabè d’exhorter son homologue à faire tout ce qui est possible pour nouer le plus vite le fil du dialogue avec le Sphinx de Daoukro. Ceux qui partagent cette pensée sont persuadés que, quoi que relevant des affaires internes, ce dossier sera absolument évoqué, dans un entretien privé entre les deux Chefs de l’Etat. Tout comme la situation de Blaise Compaoré. Parlant de ce dernier (Blaise Compaoré), Roch Kaboré a eu du mal à taire une rumeur qui avait eu cours en juillet 2016 en marge du 5è TAC à Yamoussoukro et qui faisait cas de ce qu’il aurait passé un coup de fil à Compaoré.

D’autres analystes avancent que le Président Togolais qui est depuis plus d’une année sur la sellette face à une opposition vent debout contre son pouvoir, entend également s’investir pour que les deux grands Houphouétistes mettent de côté leur égo, consolident la stabilité du pays et donnent à la Côte d’Ivoire des échéances électorales 2020 sans convulsions.

Mais, ces médiations si elles s’avéraient, donneront-elles des résultats probants ? Là réside toute l’équation.

DIASPO24.INFO

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *