MARCHE DU 29 SEPTEMBRE, DIASPO-ROCH-2020 FUSTIGE LE PROJET DU CDP ET DU CFOP

Notre pays le Burkina Faso, sous le leadership éclairé du Président Roch March Christian KABORE, a lancé de nombreux chantiers de développement aussi bien au plan économique, social, qu’entrant dans le cadre du renforcement de sa démocratie. C’est dans cette dynamique que joignant l’acte à la parole, le Président Roch March Christian KABORE a œuvré à l’opérationnalisation du vote des burkinabè de l’étranger à travers l’adoption par l’Assemblée Nationale du nouveau code électoral. Ce, nonobstant les campagnes de désinformation et d’intoxication des populations notamment celles de la diaspora menée par l’ex parti au pouvoir le CDP avec l’onction de son désormais « instrument naïf » de légitimation de son action d’empoisonnement de la vie politique national, le CFOP.
Décrié et vomi par une opinion publique qui ne s’est pas faite prier pour lui rappeler ses 27 années d’immobilisme politique sur le sujet et la nécessité dans ce contexte d’attaques terroristes pour notre peuple de rester uni et soudé face à l’ennemi, l’opposition politique semblait alors être rentrée dans ses petits souliers. Mais revanchards et décidés à créer des problèmes inutiles à la nation, le CDP et ses sbires ont activé leurs représentants en terre d’Eburnie. Leur mission, mener le combat aussi désuet que sclérosé de la remise en cause du nouveau code électoral sous le prétexte fantaisiste de l’exclusion des burkinabè de la diaspora du fait du choix de la CNIB et du passeport comme documents exclusifs de votation.
Aussi, répondant à l’appel impertinent de leurs sinistres mentors, les démembrements des partis politiques membres du CFOP et les associations burkinabè pro CDP en Côte d’Ivoire, organisent ce samedi 29 septembre 2018 un meeting à Abidjan pour dénoncer disent-ils le nouveau code électoral burkinabè.
Ainsi donc, pendant que le fléau du terrorisme endeuille chaque jour la mère patrie, alors que tout bon patriote devrait mettre en sourdine ses ambitions égoïstes et se solidariser avec toutes les composantes de la nation afin de sauver notre pays du chaos que lui promettent les forces du mal, des concitoyens ont décidé de ramer à contre-courant.
Face à l’indécence politique dont fait montre l’opposition politique qui n’hésite pas à user de subterfuges grossiers pour mobiliser des burkinabè contre leur propre pays et ses institutions ;
Face à cette attitude anti-républicaine de défiance de la volonté du peuple burkinabè qui à travers ses représentants au parlement a adopté ce nouveau code électoral ;
Face à cette insensibilité de l’opposition politique burkinabè face aux drames de nombreuses familles frappées par les affres du terrorisme ;
Nous DIASPO-ROCH-2020, mouvement international de la diaspora de soutien aux actions du Président Roch Marc Christian KABORE :
– dénonçons avec force cette manifestation inopportune et divisionniste dans ce contexte de crise sécuritaire au pays requérant l’unité du peuple ;
– fustigeons l’attitude indécente du CDP et du CFOP qui voient désormais dans toute circonstance l’opportunité d’une restauration de l’ordre ancien ;
– demandons avec insistance à toutes les dignes filles et tous les dignes fils du Burkina-Faso vivant en Côte d’Ivoire de se démarquer de cette activité qui ne fait pas honneur à notre pays ;
– encourageons la diaspora burkinabè à faire sienne le nouveau code qui consacre sa participation désormais au choix des dirigeants de la mère patrie ;
– rassurons la diaspora burkinabè du monde entier que des dispositions seront prises pour leur accès aux documents requis pour leur participation massive aux prochains scrutins électoraux au Burkina-Faso ;
– demandons les prières de toutes et de tous pour que Dieu étende sa main protectrice sur notre chère Faso.

Fait à Abidjan le 26 Septembre 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *