Attaques répétées des Djihadistes, tueries – Le cri de cœur de Safiatou Lopez à Roch M. Kaboré

Vraiment c’est une catastrophe pour nous. Mon frère, regarde ce qu’est devenu notre Pays, fais une introspection stp, va au plus profond de toi, prends la décision qui s’impose pour le bien de ton peuple, mon souhait le plus ardent c’est que tu puisses venir à bout de cette catastrophe, mais du fond de toi tu sais que même en rêve, tu n’y arriveras jamais. Je peux t’en vouloir, et je t’en veux d’ailleurs et tu le sais, mais pas au point de me réjouir de ce qui arrive au peuple Burkinabè, c’est notre peuple Roch. La femme qui vient de verser son sang pour sortir son bébé, sait supporter la douleur et donner le sein à son enfant immédiatement.

Ma première douleur aujourd’hui, c’est la situation de notre peuple sans défense, et Dieu m’est témoin que j’ai très mal, mal d’être impuissante à cette situation désastreuse pour mon pays le Burkina Faso.

J’aimerais poser une question à la Communauté Internationale, est-ce que votre champ d’action se limite à la prise d’un pouvoir par la force pour venir nous assoir et nous conseiller? Voulez-vous que notre peuple finisse avant d’agir? Je sais que vous voyez mes écrits, que vous ne pourrez pas, par devoir de réserve venir y répondre, mais mon peuple souffre du plus profond de sa chaire, de son être. Arrêtez d’être le médecin après la mort. Aidés nous à trouver une solution pour le bien être de notre peuple.

1) urgent : vu la situation sécuritaire où Arbinda est devenu un terrain de guerre. Suite aux doléances transmises à la hiérarchie depuis un bon moment sans réponse, le personnel du Commissariat de Police de Arbinda a décidé de fermer le commissariat à compter de ce jour 23/04/2019, pour cause de manque de personnel, moyens matériels, roulants, d’appui d’une unité d’élite, et de motivation etc.. les éléments toujours sur place attendent une occasion pour rentrer à Dori.

2) Ce soir 23/04/2019 au environ de 14h, un véhicule Kia transport en commun a été intercepté par les terroristes à Liki (Boukouma), localité située sur l’axe Dori-Arbinda à 12 km de Arbinda, 05 passagers ont été abattus tous des foulcés et D’autres sont portés disparus. Selon les infos.

3) Le GFAT Djibo a eu un accrochage avec des terroristes dans la forêt du village de Filio commune de Tongomael ce jour 23 avril vers 11h, un mort et deux blessés dont le Lieutenant sawadogo Hamado du GFAT Djibo évacués au CSPS du village de Sona dans ladite commune.

Page facebook: Safiatou Lopez Zongo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *