2 Pltx/ Chefferie-Des Burkinabè chargent Sem ZONGO

Des membres de la communauté Burkinabè des 2 Plateaux fulminent de rage contre l’ambassadeur Zongo Mahamadou. Ils ont, au cours d’une conférence de presse tenue le samedi 23 novembre 2019 aux 2 Plateaux, révélé les raisons de leur furie, en chargeant le diplomate d’une ‘’ingérence inacceptable dans leur vie communautaire’’, dans le litige sur la chefferie centrale des Burkinabè de ce gros quartier de Cocody opposant Messieurs Yabré Koudara Adolphe à Jean-Baptiste Rouamba. Remonté contre Zongo Mahamadou qui, dans un communiqué disponible sur la page facebook de l’Ambassade, dénie à Yabré Koudara sa qualité de Chef central des Burkinabè des 2 Plateaux ‘’dont le processus de désignation, selon l’ambassadeur, serait en cours’’, les principaux animateurs de la Conférence, MM. Balma Mahamadi, Bancé Kizito et Badiel Bagniré ont la genèse des évènements et actes qui ont valu la désignation puis l’investiture de Yabré d’abord en qualité de Chef du Boulgou puis Chef de la Communauté Burkinabè, parce que adulé par toutes les communautés Mossi, Bissa, Gourounsi, Samo…des 2 plateaux.

A les entendre, contrairement à Yabré Koudara, c’est M. Rouamba qui s’est autoproclamé. ‘’Nous avions comme chef, le doyen Sebgo Gilbert. A la mort de ce dernier, et pour pourvoir à sa succession, la communauté s’est tournée vers Etienne Zoungrana, qui a habilement décliné l’offre en suggérant l’un de ses frères mossi, Jean Baptiste Rouamba, qui n’a pour lui aucun consensus. D’ailleurs, celui-ci même après avoir fait des valses et hésitations, c’est d’abord dit ne pas être intéressé. Puis au fil du temps et avec la complicité avérée du délégué Consulaire Ky Ousmane et de l’ambassadeur s’est arrogé, de fait, ce titre de chef central de la communauté burkinabè. A preuve lui-même déclare partout que c’est la Représentation diplomatique qui lui a donné le bonnet. Voilà un homme qui sans être à la base chef d’association ou de communauté, prétend être Chef central de toutes les communautés ethniques burkinabè des 2 Plateaux. Loin de ce champ de manipulation et d’imposteurs, Yabré Koudara a été désigné par le Boulgou et intronisé comme chef du Boulgou en 2013, puis fédère toutes les autres ethnies burkinabè qui le reconnaissent comme leur chef central. Nous disons que Rouamba peut être chef des mossi des 2 Plateaux, mais il n’est pas chef central des Burkinabè, ici. S’il compte sur l’ambassadeur, il se méprend. Ça ne se passera pas comme ça.’’, ont fermement détaillé les conférenciers. Qui ajoutent que même les Chefs terriens, Atchans le savent, qui ont plus d’une fois refusé sur leur terre, une quelconque intronisation de Rouamba Jean Baptiste.

A l’actif de Yabré, tous les conférenciers ont reconnu son altruisme, son sens d’humanisme et sa proximité avec ses compatriotes. ‘’Toute chose contrairement à son challenger Rouamba, qui lui confère une grande longueur de légitimité mesurable’’, insistent-ils. A partir de leur argumentaire, ils considèrent que suivant les agissements de Zongo Mahamadou, la cohésion de la communauté est entamée. ‘‘Ici nous sommes un et unis. Si l’ambassadeur ne peut pas nous organiser, qu’il ne nous désorganise pas. C’est lui qui divise les compatriotes. Nous l’avons vu rendre visite à M. Koalla, un des collaborateurs de Jean Baptiste Rouamba, dans ce quartier… Le Chef central se désigne parmi les associations de communautés et non parmi 3 individus », ont relevé les orateurs.

Cette dénonciation poussera-t-elle l’ambassadeur à revoir sa copie et ‘’le rappel à l’ordre’’? Les conférenciers l’espèrent bien, indiquant que si la sagesse ne l’habitait pas, il se rendrait coupable devant Ouagadougou de tout débordement subséquent à ce qu’ils désignent par une surdose d’ingérence et d’injustice. Affaire à suivre.

Diaspo24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *