Enrôlement au fichier électoral – LA CENI déploie plus de 400 opérateurs en Côte d’Ivoire.

La participation des Burkinabè de l’Etranger à la prséidentielle de novembre 2020 au Faso est depuis le samedi 4 janvier de l’ordre de la certitude. En personne, le Président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) M. Newton Ahmed Barry (NAB) a renforcé et accrédité cette assurance en procédant au lancement de l’opération d’enrôlement des membres de cette communauté dotés des documents requis sur le fichier électoral biométrique. C’était en présence du Ministre d’Etat Siméon Sawadogo en charge de l’Administration du Territoire et de la Décentralisation, du Ministre en charge du Commerce Kaboré Arouna, de l’Ambassadeur Zongo Mahamadou, des Consuls généraux d’Abidjan, de Bouaké et de Soubré, mais surtout des Chefs de communautés, autorités coutumières, religieuses et leaders associatifs.

Le premier des Burkinabè à passer devant l’opérateur de Kits installé à cette cérémonie de lancement fut le vénéré Guide religieux Cheik Abdelaziz Sarba auquel il a été prestement délivré la première carte d’électeur, dans un tonnerre d’applaudissement. Suivront M. Ouédraogo Moussa, Président du Conseil des Opérateurs Economiques Burkinabè en Côte d’Ivoire (COEBCI) et une longue file très rapidement constituée.

‘’Nous entamons ainsi le début de la concrétisation de cette revendication épique, dont vous Burkinabè de Côte d’Ivoire avaient été des fers de lance et cette auguste enceinte du Consulat général, le théâtre et le grand témoin des vicissitudes qui l’ont jalonnée. Dieu faisant bien les choses. C’est ici au sein du Consulat général, avec vous comme témoins et acteurs que cet inédit tant espéré est en train de devenir réalité’’, s’exclamera le Président Barry dans son discours. A l’entendre, la CENI a travaillé depuis 5 mois pour réunir les conditions du bon déroulement de cette opération. ‘’ C’est une grosse armada qui est déployée, avec 80 cadres de la CENI, une quarantaine d’ingénieurs informatiques pour la supervision, et plus de 700 opérateurs de kits. Ici en Côte d’Ivoire, nous allons déployer plus de 400 opérateurs. L’opération va durer 23 jours soit du 4 au 26 janvier’’, a-t-il porté à la connaissance de l’assistance.

Sur l’ensemble de la diaspora, indiquera-t-il, les projections hautes de la CENI sont autour de 2,5 millions d’électeurs et les projections basses autour de 1,5 millions d’électeurs. Au niveau de la Côte d’Ivoire, sur les 4 millions de Burkinabè y vivant plus de 2 millions ont 18 ans. C’est un potentiel de 2 millions d’électeurs. ‘’Seulement pour être inscrit sur le fichier électoral à l’étranger, il faut au préalable être immatriculé à l’ambassade ou au Consulat général. Dans les 3 consulats généraux Abidjan, Bouaké, Soubré et à l’ambassade il y’a environ 1,3 million immatriculés. Combien aurons-nous d’inscrits sur le fichier électoral, la balle est dans votre camp (…). Mais il n’est pas possible d’imaginer que vous ayiez conduit avec tant d’âpreté une bataille pour un droit et puis au moment d’en jouir, excusez-moi l’expression, vous vous dégonfliez’’, a averti M. NAB.
Avant lui, l’Ambassadeur Zongo Mahamadou a dit un mot de bienvenue, les représentants du CFOP (Bambara Michel ) et de l ‘Alliance des Partis de la Majorité Présidentielle (Zabré Massémadou) se sont réjouis de l’avènement de cet enrôlement et appelé à une grande mobilisation de leurs compatriotes.

Quant au Minstre d’Etat, Ministre de l’Administration du Territoire, de la Décentralisation et de la Cohésion sociale M. Siméon Sawadogo, il s’est félicité d’une promesse du Président du Faso, SEM Roch Marc Christian Kaboré qui voit le jour. Il a insisté sur les efforts financiers consentis pour honorer ce droit constitutionnel reconnu à la diaspora. Naturellement, le Ministre d’Etat a exhorté ses compatriotes à tout faire pour que les élections ne donnent pas lieu à une foire d’injures ni de violences.
Il faut mentionner que la Côte d’Ivoire, en raison de la forte communauté de Burkinabè dont elle regorge, a été l’espace de cette activité la capitale du lancement de l’opération d’enrôlement pour les 21 autres pays concernés par la participation au vote. Outre la Côte d’Ivoire sont concernés les pays suivants, l’Afrique du Sud, le Ghana, le Togo, le Bénin, le Nigéria, le Sénégal, le Mali, le Niger, le Maroc, la Tunisie, la Libye, l’Egypte, la France, la Belgique, l’Allemagne, le Gabon, le Tchad, l’Italie, le Canada, les Etats Unis et l’Arabie Saoudite.

Diaspo24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *