El Hadj Issiaka Sawadogo au sujet de la vidéo l’incrimine, réagit : ‘’C’est pour nuire à ma réputation, voici le contexte’’

Pour la première fois depuis au moins deux semaines que la vidéo le montrant dans une rare colère en train d’injurier les Burkinabè et leurs génitrices, le richissime homme d’affaires ivoiro-burkinabè el Hadj Issiaka Sawadogo s’est exprimé sur la question ce lundi 6 décembre 2020 sur le site du quai fruitier à Adjamé. C’était à la faveur de la visite qu’effectuait sur ledit site le Conseil des Opérateurs Economiques Burkinabè en Côte d’Ivoire (Coebci) dirigé par Monsieur Ouédraogo Moussa. ‘’C’est un faux problème, une manière salir mon image et ma réputation’’, a fulminé Issiaka Sawadogo.

A l’entendre, en dessous existait une grande mésentente entre lui et certains adversaires en affaires qui, animés de haine et de mauvais dessein, en veulent à ses initiatives et actions de développement pour le bien de tous. ‘’La vidéo qui a été filmée à mon insu date du 5 septembre 2016 et dénote d’un conflit d’intérêt entre nous et certains acteurs, dont M. Korbeogo de Bobo Dioulasso, dont je peux vous donner le numéro pour toute investigation. C’était une période de grande adversité…C’est un groupe que j’insultais pour lui dire qu’il ne peut pas changer notre chance Mais, depuis nous nous sommes réconciliés. Alors pourquoi cette vidéo est diffusée maintenant après 5 ans et au moment où tout baigne entre nous ? Je veux comprendre. Que vise cela ? Que me veut-on ? Et pourquoi maintenant? ’’, s’est-il interrogé face aux hommes de médias.

‘’Ils ont joué bidet, parce qu’ils ne pourront pas m’opposer à mon peuple. Toutes les autorités du Burkina Faso, et de la Côte d’Ivoire savent ce que je fais pour dans ces deux pays. Je ne suis pas homme à dénigrer mon peuple. Mais retenons que je ne parlais pas de tous les Burkinabè mais de ce groupe qui était dans les sales manœuvres ’’.

En tout état de cause, l’homme d’affaires a trouvé là l’occasion de présenter ses sincères excuses au peuple Burkinabè et à tous ceux qui se sont sentis meurtris ou frustrés par des propos. ‘’Pardon, pardon à tous ceux que la vidéo a contrarié. Je ne suis pas quelqu’un qui rabaisse son prochain’’, a-t-il expliqué.

Issiaka Sawadogo a bien entendu présenté ses vœux en ce début d’année 2020 à sa patrie et sa communauté. ‘’La paix dans le cœur de tout un chacun, le pardon et le vivre ensemble. Que ce soit les gens de Bobo ou Ouagadougou, je leur souhaite une bonne et heureuse année. Que l’année prochaine nous trouve en bonne santé pour qu’on puisse vivre et travailler dans le sérieux pour notre patrie. Que Dieu éloigne les ennemis du Burkina Faso en train de mélanger le monde !’’, a-t-il souhaité.

La délégation du Coebci a saisi cette opportunité pour marquer sa solidarité à ce dinosaure de l’économie ivoirienne, en appelant le peuple burkinabè dans toutes ses composantes à passer l’éponge sur cette affaire. ‘’L’essentiel, c’est les excuses qu’’il a présenté à tous ceux qui ont été vexés par ses propos. Nous sommes des humains. Dans des moments de colère, vous pouvez être amenés à dire certains propos, mais cela ne reflète pas votre personnalité’’, a requis le Président Ouédraogo Moussa, entouré de ses plus collaborateurs MM. Bonané, Ouédraodo Madi (western Union), Simon Birba entre autres.

Diaspo24.info

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *