Coucou, revoilà Pograwa ! Il demande une prorogation de l’enrôlement pour 1 mois

‘’C’est le Moment’’ a repris du service. Après 6 mois d’hibernation ayant entrainé et alimenté toutes sortes d’analyses et de commentaires, le mouvement politique cher à Moumouni Pograwa descend à nouveau sur le terrain. L’information a été rendue publique par le leader lui-même, au détour de son enrôlement sur le fichier électoral, le samedi 18 janvier 2020, dans l’enclave du Consulat général du Burkina Faso à Abidjan. Il s’était à l’occasion fait accompagner par une importante délégation de têtes couronnées et de leaders d’associations notamment féminines. ‘’Je suis de retour à partir d’aujourd’hui. C’est le redémarrage des activités, avec l’organisation du congrès au mois de mars. Nous avons lutté pour participer à la présidentielle. Aujourd’hui, c’est chose faite. Allons- nous faire enrôler. C’est une première, il ne faut pas boycotter. C’est très important’’, a-t-il clamé.

Dans ce sens, il a lancé un appel pressant à ses compatriotes de la diaspora afin qu’ils saisissent cette opportunité pour jouir pleinement de leur citoyenneté burkinabè pour participer au choix du Président du Faso. ‘’Celui qui ne se fera pas enrôler c’est lui-même qui se sera exclu, pas le Gouvernement. N’écoutez pas ces mauvaises langues qui tendent à faire croire qu’il y a problème au niveau de l’enrôlement à Abidjan’’, a-t-il martelé.

Il s’est érigé surtout en avocat de tous les Burkinabè de l’Etranger en demandant urbi et orbi au Gouvernement et à la CENI une prorogation d’un mois en faveur de l’enrôlement des électeurs de la diaspora.

Moumouni Pograwa sera-t-il entendu ? Il faut bien l’espérer pour le bonheur des Burkinabè de l’extérieur dont le nombre de requérants au Consulat général d’Abidjan est monté en puissance.

Diaspo24.info

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *