Lutte contre les inondations, Libérations des espaces, destructions des obstacles Anne Ouloto prévient : ‘’Les mesures seront contraignantes’’

Il y’aura un avant et un après à la Rue Ministre, à Allabra, à Fandasso et autres sites anarchiquement occupés et éprouvant les ouvrages et les passages des eaux pluviales. Après le quitus du Conseil des Ministres extraordinaire du mardi 30 juin 2020, Anne Désirée Ouloto, la Ministre en charge de l’Assainissement était devant les élus de l’Assemblée Nationale le mercredi 1er juillet 2020, dans le cadre d’une séance d’information parlementaire.

 

Aux députés, la Ministre a fait l’état des lieux de l’assainissement en Côte d’Ivoire notamment dans le District autonome d’Abidjan, mais elle a aussi tablé sur la nécessité de prise de  mesures de destruction vigoureuses, pour tourner la page des drames continuels à période égale. ‘’Nonobstant les efforts d’anticipation du Gouvernement et au regard de la croissance démographique galopante du District d’Abidjan, l’actualité récente vient encore de nous rappeler douloureusement, à quel point les inondations constituent une catastrophe. Ces inondations révèlent des dysfonctionnements et incohérences qui ont marqué pendant des décennies, les politiques en matière d’aménagement, d’occupation de l’espace urbain, d’Assainissement et de Drainage’’, a –t-elle pointé, avant d’annoncer la douleur de la thérapie.

 

‘’Les mesures seront certes contraignantes au regard de la période de la COVID-19 et la saison de pluies, mais elles sont indispensables. Nous voulons compter sur le civisme des populations pour que les structures en charge de leur mise en œuvre les appliquent avec toute la rigueur : c’est une question de responsabilité commune et partagée’’. Pour la Commissaire du Gouvernement, l’heure est à l’action et la responsabilité est engagée.

Diaspo24.info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *