Tournées du  vivre ensemble La Plateforme Effort de Paix attendue à Samo le samedi 19 septembre 2020

Face à la presse ce mardi 15 septembre 2020, dans un réceptif hôtelier à Abidjan Marcory, l’équipe exécutive de la Plateforme Effort de Paix (PEP) a indiqué que la première étape de ses tournées en faveur du vivre ensemble et de la paix se fera le samedi 19 septembre à Samo, une bourgade située à 70 km sur l’axe Abidjan-Bonoua. Cette la première d’une série qui s’étend du 19 septembre au 11 octobre 2020 et qui la conduira à Divo, Gagnoa, Soubré, Daloa, Duekoué, Bouaké, Yamoussoukro, Abidjan Nord et Abidjan Sud. Objectif ? Promouvoir le vivre ensemble entre la diaspora burkinabè en Côte d’Ivoire et les Ivoiriens. Il s’agira concrètement de  sensibiliser la communauté burkinabè à se départir des débats politiques ivoiriens et à être des apôtres de la paix, dans les localités où ils vivent et font leurs affaires.

A table de séance, le Président Hamed Savadogo était entouré de Alexis Bazié, Coordonnateur, de Madame Ramdé Marie, Vice-Présidente et de Zabré Massémadou, Secrétaire Général. Au cours des propos liminaires, ce dernier est remonté dans l’histoire  d’avant les indépendances marquée par la colonisation, les migrations, la quasi-fusion, dans le temps, des territoires qui feront que la Côte d’Ivoire et le Burkina Faso s’apparentent à des frères siamois. ‘’Plus récent, le Traité d’Amitié et de Coopération (TAC) témoigne des liens de fraternité, du vivre ensemble et de la sécurisation des biens et des personnes’’, relèvera Zabré Massémadou.

Cependant, fera-t-il observer, nos compatriotes sont le plus souvent accusés d’ingérence dans la vie politique de la Côte d’Ivoire. Face à ce fait, certains d’entre eux sont victimes des effets collatéraux de ces crises successives’’, a-t-il dénoncé. L’initiative des tournées est, juge-t-il, une stratégie et ‘’une solution en amont pour éviter d’éventuelles violences que pourrait engendrer l’atmosphère politique sur nos compatriotes qui, pour la plupart, ne demandent qu’à vivre paisiblement dans ce beau pays’’, a-t-il ajouté.

Répondant à la presse, Alexis Bazié et Hamed Savadogo ont rassuré que les discours et attitudes de la PEP ne resteront que dans le cadre de sa mission, afin de ne pas être sujette à caution. Pour le Président Hamed Savadogo, cette initiative s’articule harmonieusement dans l’esprit du TAC, qui au-delà des dirigeants des deux pays, vise l’amitié des peuples ; d’où dira-t-il, ‘’nous exalterons le TAC des peuples’’. Selon M. Bazié, le Président d’honneur de la PEP  étant M. Harouna Kaboré, Ministre burkinabè du Commerce, la plateforme n’aura pas en tête de demander un quelconque soutien à qui que ce soit.

Diaspo24.info

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *