À LA LOUPE : Saidou KOUDA

Qu’on se détrompe, qu’on ne se méprenne pas, qu’on ne me méprenne pas, l’éducation, qu’elle soit scolaire, traditionnelle ou culturelle est l’unique outil pour la transformation qualitative de l’Homme, primitif, cruel, barbare et animal vers son humanisme bienveillant, aimant et compatissant.

Saidou KOUDA est l’un des meilleurs ouvriers de ce puissant outil de développement humain au sein de sa communauté.

Saidou KOUDA est fils d’un homme religieux originaire de Yako, capitale de la province du PASSORE au Burkina Faso, véritable grenier de personnalités politiques et économiques charismatiques du pays des hommes intègres dont le plus célèbre est celui là même qui a rebaptisé Burkina Faso, l’ancienne Haute Volta, le capitaine révolutionnaire Thomas Isidore Noël SANKARA.

L’enseignement est sa vocation première. Enseignant du primaire et directeur d’école dans la commune de Port Bouet, ses élèves font un sans faute avec un score de presque 100% de réussite au CEPE à chaque examen depuis plusieurs années.

L’éducation n’a plus de secret pour lui, qu’elle soit scolaire ou parentale, toute sa progéniture bénéficie de son extraordinaire capacité pédagogique de transmission de connaissances et de vertus.
Ses enfants excellent dans leurs parcours scolaires tout comme ses élèves dans ses différents établissements scolaires.

Son apport à l’éducation nationale est immense et contribue à la chaîne de création de compétences et de valeurs dans l’écosystème éducatif de la Côte d’Ivoire.

De l’enseignement à la communication, il n’y’a qu’on pas qu’il a vite fait de franchir.
Saidou KOUDA c’est aussi le communicateur averti qui maîtrise aussi l’art du micro que celui de la craie.

Excellent maître de cérémonie au sein de la communauté burkinabè vivant en Côte d’Ivoire, KOUDA Saidou est celui qui sait prendre efficacement la parole en public, sans arrogance ni extravagance inutiles. Avec un vocabulaire riche et une grammaire bien soignée il sait faire vivre une cérémonie en rythme et en intensité, qu’elle soit heureuse ou malheureuse, qu’elle soit solennelle ou informelle.

Des rencontres communautaires aux grandes rencontres au sommet de l’État avec le sommet de l’État en passant aux cérémonies de baptêmes, de mariages, de funérailles ou aux animations politiques, Saidou KOUDA fait toujours preuve d’une maîtrise de la préséance protocolaire, des anecdotes sages, de l’humour éducatif et des clins d’œil appropriés.

C’est surtout cela sa particularité, le clin d’œil bienveillant à toutes les personnalités de hauts rangs au citoyen lambda sans aprioris. Il sait saluer la présence de chaque personnalité et aucune présence ou arrivée ne réussit une discrétion à ses yeux, disons à son micro. Il sait rendre une cérémonie riche en couleurs et personne n’en ressort frustrée.

KOUDA Saidou c’est surtout l’homme social, il a été l’un des fondateurs de l’association des jeunes burkinabé de Port Bouet dont il fut président. Membre ou premier responsable de plusieurs regroupements associatifs dont l’association des ressortissants du PASSORE en Côte d’Ivoire, la FEDABCI, le CDC, le CNBCI etc. il a toujours été un membre actif et non passif, toujours prêt à mettre la main à la pâte, à faire des propositions pertinentes ou à donner des directives ou des conseils pour la bonne marche de la chose communautaire.

C’est également un homme politique décomplexé et très engagé. KOUDA Saidou est celui qui sait marquer la différence entre ses différents rôles dans la communauté, tel un alchimiste. Il ne confond pas la politique politicienne et sa vie communautaire, d’ailleurs il fait partie des rares burkinabé de la diaspora qui font moins ou pas du tout, de politique politicienne.

KOUDA Saidou c’est le militant politique engagé qui connait également sa place de citoyen qu’il marque un point d’honneur à honorer. Militant de l’ex majorité présidentielle CDP, il ne fait pas caprice pour animer des activités parrainées par les personnalités de la majorité présidentielle actuelle, le MPP. Ses interventions et commentaires sur l’actualité politique burkinabé sont toujours emprunts certes de détermination et de conviction mais aussi de réalisme, de courtoisie et de fraternité.

Jamais KOUDA Saidou ne défendra une position ou une opinion avec injures, animosité et mépris en dehors de ses arguments, forts bien structurés.

Il est toujours courtois et taquin avec ses adversaires politiques et prend du plaisir à écouter sagement autrui développer ses arguments sans nervosité.

L’homme est tout sauf un béni oui oui car il est très direct et percutant quand il le faut mais avec élégance et éloquence.

Ivoiro-burkinabè il se fait plutôt discret sur l’échiquier politique ivoirien et manque jamais l’occasion d’interpeller ses compatriotes à avoir une attitude responsable, courtoise et humble quand ils s’engagent sur ce terrain malgré leur droit car estime t-il :  » tout le monde n’a pas la bonne compréhension des questions politiques et nationales, va surtout quand cela a trait à la communauté burkinabé. Beaucoup confondent patronyme et nationalité, militantisme et guérilla. Évitons donc d’exposer davantage nos compatriotes qui paient le lourd tribut à cause de ces amalgames, malheureusement.

L’éducation réussie est donc pour ainsi dire l’arme et la clé qu’il faut à un être humain pour transmettre des compétences et des valeurs avec efficacité, servir sa communauté avec altruisme et dévouement, communiquer avec art sans agressivité ni arrogance et faire la politique autrement sans haine ni rengaine.

KOUDA Saidou l’a bien réussi, de fort belle manière, pour lui et pour ses semblables, et il faut le lui reconnaître.

Par Yamba KABRE.

Voir les statistiques
Couverture de la publication : 0
Alimoued Ouedraogo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *