À la loupe : François MANE

Qu’on se détrompe, qu’on ne se méprenne pas, qu’on ne me méprenne pas, François MANE est la boîte noire de mémoire politique de la diaspora burkinabé en Côte d’Ivoire.

MANE François ou AMANI François par déformation phonétique par certains ( difficultés langagières Mooré obligent ) est un homme presque mystique au sein de la communauté burkinabè vivant en Côte d’Ivoire, mystique dans le sens de mystérieux, d’impénétrable, d’insaisissable.

François MANE c’est près d’un demi siècle de présence et d’expériences sur la scène politique burkinabè on Côte d’Ivoire.

D’ancien révolutionnaire (CDR) au secrétariat permanent du Congrès pour la Démocratie et le Progrès CDP en Côte d’Ivoire, François MANE a consacré toute sa vie à la politique, au détriment d’une vie de famille remplie, de loisirs personnels, de rêve professionnel et d’une aventure plaisante en terre ivoirienne.

Ses responsabilités politiques au sein de la diaspora commencent avec l’ODP/ MT, la reformulation du Front Populaire de Blaise COMPAORÉ issu de la rectification du CNR avec l’assassinat de Thomas SANKARA en 1987.

Militant très actif et très présent, il lui manque, cependant, la manne financière pour prendre la tête d’un parti politique, surtout à l’étranger. Néanmoins, très fin politicien, il sait toujours se négocier une très bonne place de prince à côté du roi. C’est ainsi qu’il se met volontiers au service de toutes les personnalités qui ont présidé aux destinées du parti fondé par l’ex Président du Faso dans toutes ses reformulations et réorganisation jusqu’à la monture actuelle de CDP dont il est le permanant, presqu’à vie

François MANE, c’est tout sauf un politicien versatile, il est convaincu, convaincant et fidèle de ses convictions politiques. Jamais il n’a surfé sur d’autres océans d’idéologie politique en dehors de celle tracée par le Prince de ZINIARE. Il n’a jamais manqué aussi d’arguments pour défendre la ligne politique, les choix stratégiques et la gouvernance des régimes menés par son parti politique face à n’importe quel interlocuteur ou adversaire idéologique.

Ses opinions sont fermes et tranchantes et il ne manque aucune occasion de l’exprimer en public. C’est d’ailleurs lui qui prend presque toujours la parole, en premier, lors des rencontres communautaires quand la question politique est à l’ordre du jour.

Il connaît presque parfaitement l’histoire de la communauté burkinabé vivant en Côte d’Ivoire et s’appuie toujours sur des faits réels pour fonder ses opinions. Il n’est pas bavard dans la rue mais avec un micro.

Bien qu’il ne manche pas ses mots, bien qu’il ne marchande pas ses convictions, bien qu’il ne capitule presque jamais, François MANE fait preuve d’une discipline exemplaire tel un samouraï dans ses approches contradictoires au sein de son parti et au sein de la communauté. Il ne rentre presque jamais en conflit avec quelqu’un, disons physiquement et publiquement même si certains prennent cela pour prétexte et nourrir des soupçons d’une gestion mystique des différents de cet dernier. Qu’à cela ne tienne, à la guerre comme à la guerre, chacun utilisé les armes qui lui garantissent une victoire sur l’adversaire. Blaguons et passions.

Bien qu’il excelle et dédie entièrement sa vie à la politique il se donne également le temps de participer à la vie communautaire au sein des associations dont le CNBCI du défunt Mamadou SALOGO.

MANE François est aussi des plus anciens délégués consulaires de la commune de COCODY, c’est à dire les auxiliaires du Consulat général du Burkina Faso à Abidjan auprès de la communauté et des autorités ivoiriennes.

Homme politique à plein temps ou pas, François MANE respire politique dans toutes ses démarches. Il aime à le faire savoir à l’occasion et c’est tant mieux, puisque lui au-moins il ne fait jamais semblant concernant ses positions politiques, disons sa seule position politique, le CDP.

Il n’est peut-être pas le seul à détenir tous les secrets dans la gestion politique de la diaspora burkinabé en Côte d’Ivoire mais il est l’un des plus fournis en stratégies et génie politique parmi tant d’autres.

On peut affirmer selon certaines opinions que François MANE est celui qui est prêt à mourir pour la politique, surtout pour son parti politique le CDP mais attention, n’essayez pas d’y contribuer au risque de le devancer dans les flammes de l’enfer de l’au-delà, vous mêmes. ….Juste pour rire.

Par Yamba KABRE.

Voir les statistiques
Couverture de la publication : 0
J’aime
Commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *