Politique

  • France – Tidjane Thiam annoncé dans le prochain Gouvernement de Macron

    L’information a été donnée par le journal Le Parisien, « Parmi les noms actuellement testés pour entrer, celui des MoDem Laurence Vichnievsky et Jean-Louis Bourlanges, l’ancienne ministre de Jacques Chirac Anne-Marie Couderc, mais aussi le franco-ivoirien Tidjane Thiam, ancien directeur de Crédit Suisse et proche de Thierry Breton. » affirme le quotidien français.

    Si Tidjane Thiam est désigné Ministre, ce serait un grand signe d’espoir pour la Côte d’Ivoire qui voue à ce technocrate beaucoup de considération et de respect. Attendons de voir cependant si la rumeur et les chuchotements du côté de Paris, comme les chevaux du Pari Mutuel Urbain (PMU), rentrent en ordre!

    La démission actée du Premier Ministre Edouard Philippe ce matin, réélu Maire, dans la ville portuaire du Havre, devrait accélérer les choses. De bonnes sources, la nomination d’un Premier Ministre est attendue dans les prochaines heures et la mise en place du nouveau Gouvernement doit se jouer dans tout au plus 5 jours.

    Diaspo24.info

  • France – Primature / Edouard Philippe présente sa démission à Macron et assure les affaires courantes

    Le Premier ministre français Édouard Philippe a présenté sa démission à Emmanuel Macron qui l’a acceptée, annonce l’Élysée vendredi. Il assure le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement.

    C’est désormais officiel. Le Premier ministre français Édouard Philippe se retire. Il « a remis ce jour la démission du gouvernement au président de la République, qui l’a acceptée. Il assure, avec les membres du gouvernement, le traitement des affaires courantes jusqu’à la nomination du nouveau gouvernement », a déclaré l’Elysée dans un communiqué vendredi 3 juillet.

    France 24

     

  • Burundi – Suite au décès du Président sortant

    Le PAN Pascal Nyabenda assure l’intérim pour 2 mois

    Après le décès du Président sortant Pierre Nkurunziza constaté, un intérim sera assuré au sommet de l’Etat burundais jusqu’à la fin du mandat constitutionnel du défunt, en aout 2020. Suivant la loi fondamentale du pays, c’est le Président de l’Assemblée Nationale, Pascal Nyabenda qui est aux commandes. C’est lui qui passera le flambeau au président élu, le Général Évariste Ndayishimiye le 25 aout 2020.

    Né le 12 avril 1966, Pascal Nyabenda a est président de l’Assemblée nationale depuis le 30 juillet 2015. Très proche du défunt président, Il faisait partie de l’aile dure du régime. Il avait même été Président du parti au pouvoir, le Conseil National pour la Défense de la Démocratie – Forces de Défense de la Démocratie (CNDD-FDS). Il fut remplacé à ce poste par Évariste Ndayishimiye, à qui, ironie du sort, il rendra le pouvoir dans deux petits mois.

    Diaspo24.info

  • Tahirou Barry sonne le tocsin : L’image qui circule sur Djibril Bassolé est bien meilleure que la réalité

    A partir de l’image dégradante de l’ex-Ministre des Affaires étrangères du Burkina Faso, le Général Djibril Bassolé, qui circule ce Week-end sur ls Réseaux sociaux, le Député et candidat à la Présidentielle Tahirou Barry sonne le tocsin, estimant que la réalité est pire que ce qui est diffusée sur la toile. Il plaide pour que d’urgence Djibril Bassolé bénéficie d’une évacuation sanitaire en vue de recevoir des soins appropriés hors du pays. Voici le contenu de l’appel que l’homme politique a laissé, ce dimanche 19 janvier 2020, sur sa page facebook officielle:

     »J’avoue que j’ai résolument et longuement combattu politiquement le général BASSOLE jusqu’à son arrestation et son jugement. Mais, ayant eu des échos persistants sur la dégradation grave de son état de santé, j’ai pris une autorisation pour lui rendre visite, il y a quelques jours dans sa prison à la MACA ,en tant qu’acteurs politiques d’une même patrie.
    A sa vue, je me suis accroché à mes plus solides fibres masculines pour ne pas couler des larmes.
    C’est la voix de l’homme qui m’indiquait que j’étais en face de notre ex ministre des affaires étrangères. Tout en lui était méconnaissable et je pense que cette image qui circule actuellement paraît, d’ailleurs meilleure que la réalité que j’ai découverte.
    Mon timing de 15 mn a été surtout ponctué de très longs silences que de paroles.
    Le général a certes commis des fautes mais pour des raisons humanitaires, les autorités en charge de l’examen de sa demande d’évacuation sanitaire doivent faire preuve de grande diligence et de promptitude et cela vaut pour tous les détenus qui vivent dans le silence un tel drame intérieur.

    Nos divergences politiques ne doivent pas triompher sur nos valeurs humanistes.
    Meilleure santé à lui et à tous ceux qui ont mal quelque part ».

     

    Diaspo24.info

  • Interventions françaises – Macron et le G5 Sahel, le Grand Oral cet après midi

    Emmanuel Macron réunit les chefs d’États africains du G5 Sahel lundi 13 et mardi 14 janvier à Pau. Outre les présidents du Tchad, Niger, Burkina Faso, Mali, Mauritanie, le sommet accueillera le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki, et le président du Conseil européen, Charles Michel.

    Le choix de Pau est hautement symbolique. Sept des treize soldats français qui ont perdu la vie dans un accident d’hélicoptère au Mali, en novembre dernier, venaient du 5e régiment d’hélicoptères de combat de la ville. Une cérémonie pour leur rendre hommage sera organisée.
    Sentiment antifrançais

    Pour la France et ses partenaires, ce sommet sera l’occasion de s’accorder sur la stratégie, les moyens et les engagements pris par chacun dans la région du Sahel. La France agit dans la région avec l’opération Barkhane. Mais la présence des 4 500 soldats français soulève de nombreuses critiques sur le terrain, ce qui ne manque pas d’irriter Emmanuel Macron.
    « Ces dernières semaines, le président français a critiqué ceux qui dénoncent la présence française. Il ne comprend pas ces critiques au sein de la population civile et de certains hommes politiques », explique Clovis Casali, envoyé spécial de France 24 à Pau. En lançant son invitation, Emmanuel Macron avait d’ailleurs averti qu’il mettrait toutes les options sur la table, y compris celle d’un retrait ou d’une baisse des effectifs de Barkhane.

    Le sentiment antifrançais se développe en particulier au Mali, où un millier de personnes ont encore manifesté vendredi à Bamako pour réclamer le départ des troupes françaises et étrangères. Lundi, Paris veut avant tout obtenir une déclaration commune des cinq pays qui soulignera que la France agit à la demande de ses dirigeants, afin de « relégitimiser » sa présence, explique la présidence.

    « Il faut tout d’abord obtenir des responsables politiques une position nette sur ce qu’ils souhaitent ou pas », a tranché samedi la ministre des Armées, Florence Parly. « La rencontre sera décisive, en ce qu’elle permettra de mettre sur la table toutes les questions, tous les griefs, toutes les solutions », avait jugé pour sa part le président malien, Ibrahim Boubacar Keïta, début janvier.

    Appel aux Européens

    Outre son volet politique, le sommet de Pau vise aussi à revoir la stratégie militaire contre les jihadistes dans cette zone aussi vaste que l’Europe et appeler à une participation accrue des alliés internationaux, surtout européens. Le président nigérien, Mahamadou Issoufou, entend ainsi lancer « un appel à la solidarité internationale » pour que le Sahel et la France ne soient pas seuls dans ce combat contre le « fléau » jihadiste.

    La France est par ailleurs en train de mettre sur pied une opération baptisée « Tacouba », réunissant des forces spéciales d’une dizaine de pays européens. Paris espère que le sommet de Pau convaincra des Européens réticents, favorables à la lutte contre les jihadistes dans la région mais inquiets de voir la France critiquée.
    Autre inquiétude, les hésitations des Américains, dont l’appui militaire dans la région est irremplaçable, explique l’Élysée. Car depuis l’attaque d’Inates, le sang ne cesse de couler dans cette zone sahélienne semi-désertique, devenue depuis 2012 le terrain d’action de plusieurs groupes jihadistes, pour certains affiliés à Al-Qaïda ou à l’organisation État islamique. Jeudi dernier, l’armée nigérienne a subi l’une de ses pires pertes dans une attaque jihadiste : 89 soldats tués, dans le camp de Chinégodar, près du Mali.

    Le sommet lui-même, initialement prévu le 16 décembre, avait été reporté après une attaque jihadiste au camp d’Inates (Niger) ayant fait 71 morts. Selon l’ONU, plus de 4 000 personnes ont été tuées dans des attaques terroristes en 2019 au Burkina Faso, au Mali et au Niger. Le nombre des déplacés a décuplé, approchant le million.

    France 24 avec AFP

     

  • Eddy KOMBOÏBO rend une visite de courtoisie à Mahamadou ZONGO

    L’Ambassadeur du Burkina en Côte d’Ivoire, SEM. Mahamadou ZONGO, a reçu ce mardi 07 janvier 2020, une délégation du Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP) conduite par son président, M. Eddy KOMBOÏBO accompagné de M. Mady, Secrétaire général du CDP-CI, de M. Issaka KINDO, Secrétaire général adjoint du CDP-CI et de M. Issa OUEDRAOGO, militant dudit parti.

    Du côté de la Représentation permanente du Burkina en Côte d’Ivoire, l’Ambassadeur Mahamadou ZONGO était assisté du Colonel-Major, M. Labawo FOROGO, Attaché de Défense militaire et de M. Roger KONOMBO, Premier Conseiller.

    M. Eddy KOMBOÏBO est venu présenter les vœux de bonne et heureuse année à la Représentation diplomatique et consulaire du Burkina Faso en Côte d’Ivoire.

    La délégation du CDP a saisi cette occasion pour échanger sur les questions relatives à l’établissement des cartes consulaires, l’état d’avancement des travaux de construction de la Maison du Burkina. Enfin, la délégation du CDP s’est rendue au Consulat général du Burkina à Abidjan pour visiter le dispositif mis en place pour l’enrôlement des électeurs burkinabè en Côte d’Ivoire.

    Issouf ZABSONRE
    Attaché de Presse
    Ambassade du Burkina
    Abidjan

  • Deuil – Issiaka Ouattara dit « Wattao » est mort

    Le colonel-major Issiaka Ouattara alias, Wattao, est mort dimanche 5 décembre 2020 à New York où il était soigné depuis plusieurs semaines. Evacué depuis le 12 décembre 2019, dans un état jugé très critique, Wattao a d’abord été donné pour mort, par des rumeurs nourries, mais hélas, le mal dont il souffrait a finalement eu raison de lui. Nous présentons nos vives condoléances.
    Diaspo24.info

  • Cdp-Komboigo applique un déparasitage: suspension, exclusion

    Le Congrès pour la Démocratie et le Progrès (CDP), parti de Blaise Compaoré a tenu le dimanche 22 septembre 2019 à Ouagadougou, un Congrès extraordinaire. L’heure a été à la relecture des textes fondamentaux mais aussi à la prise de sanctions en vue de déparasiter le parti de certains cadres jugés d’esprits contraires ou réfractaires à la ligne.

    Ainsi sont exclus, Léonce Koné, Mahamadi Koanda, Rasmané Sawadogo, Ambroise Tapsoba, Gnama Paco Drabo et une dizaine d’autres.

    Sont suspendus Boureima Badini, Alpha Yago, Jean Koulidiati, Juliette Bonkungou/Yameogo, Salam Dermé, Yahaya Zoungrana.

    Quant à Kadré Désiré Ouédraogo, son cas est à l’étude. Une procédure de suspension est à l’étude. S’il clarifie sa position et ne sombre pas dans la défiance aux instances, il pourrait en être épargné.

    Reste maintenant de savoir si avec cette opération de déparasitage, la santé du parti s’en trouvera améliorée pour la course vers la magistrature suprême en 2020. Le temps est compté.

    Diaspo24.info

     

  • Procès de Putsch manqué en 2018 – Gilbert Diendéré prend 20 ans, son épouse 30 ans

    Epilogue d’un long procès. Le tribunal militaire de Ouagadougou a reconnu le Général Gilbert Diendéré, coupable de faits d’attentat à la sureté de l’Etat, meurtres, coups et blessures et incitation à commettre des actes contraires à la discipline. Il a été condamné et a écopé de 20 ans de prison ferme. Tandis que son épouse, Fatou en fuite depuis 2014, prend bien plus, 30 ans de prison. Celle-ci, a relevé le parquet, avait suggéré à son époux, de prendre des mesures pour replier afin de créer une rébellion dans la zone de Pô. Fatou Diendéré selon ce qui est ressorti du Tribunal avait également remis au Médecin Lieutenant-colonel Bamba Mamadou, celui-là même qui avait lu les communiqués du Conseil national pour la démocratie (CND), une somme de 10 millions de francs CFA à partager avec le magistrat colonel Abdoul Karim Traoré.

    Le Général Djibril Bassolé, est condamné à 10 ans de prison ferme pour infraction de trahison.

    Diaspo24.info

     

  • Attaques répétées des Djihadistes, tueries – Le cri de cœur de Safiatou Lopez à Roch M. Kaboré

    Vraiment c’est une catastrophe pour nous. Mon frère, regarde ce qu’est devenu notre Pays, fais une introspection stp, va au plus profond de toi, prends la décision qui s’impose pour le bien de ton peuple, mon souhait le plus ardent c’est que tu puisses venir à bout de cette catastrophe, mais du fond de toi tu sais que même en rêve, tu n’y arriveras jamais. Je peux t’en vouloir, et je t’en veux d’ailleurs et tu le sais, mais pas au point de me réjouir de ce qui arrive au peuple Burkinabè, c’est notre peuple Roch. La femme qui vient de verser son sang pour sortir son bébé, sait supporter la douleur et donner le sein à son enfant immédiatement.

    Ma première douleur aujourd’hui, c’est la situation de notre peuple sans défense, et Dieu m’est témoin que j’ai très mal, mal d’être impuissante à cette situation désastreuse pour mon pays le Burkina Faso.

    J’aimerais poser une question à la Communauté Internationale, est-ce que votre champ d’action se limite à la prise d’un pouvoir par la force pour venir nous assoir et nous conseiller? Voulez-vous que notre peuple finisse avant d’agir? Je sais que vous voyez mes écrits, que vous ne pourrez pas, par devoir de réserve venir y répondre, mais mon peuple souffre du plus profond de sa chaire, de son être. Arrêtez d’être le médecin après la mort. Aidés nous à trouver une solution pour le bien être de notre peuple.

    1) urgent : vu la situation sécuritaire où Arbinda est devenu un terrain de guerre. Suite aux doléances transmises à la hiérarchie depuis un bon moment sans réponse, le personnel du Commissariat de Police de Arbinda a décidé de fermer le commissariat à compter de ce jour 23/04/2019, pour cause de manque de personnel, moyens matériels, roulants, d’appui d’une unité d’élite, et de motivation etc.. les éléments toujours sur place attendent une occasion pour rentrer à Dori.

    2) Ce soir 23/04/2019 au environ de 14h, un véhicule Kia transport en commun a été intercepté par les terroristes à Liki (Boukouma), localité située sur l’axe Dori-Arbinda à 12 km de Arbinda, 05 passagers ont été abattus tous des foulcés et D’autres sont portés disparus. Selon les infos.

    3) Le GFAT Djibo a eu un accrochage avec des terroristes dans la forêt du village de Filio commune de Tongomael ce jour 23 avril vers 11h, un mort et deux blessés dont le Lieutenant sawadogo Hamado du GFAT Djibo évacués au CSPS du village de Sona dans ladite commune.

    Page facebook: Safiatou Lopez Zongo