Société

  • Le Collège Moderne de Teapleu devient Lycée Moderne Kouambla

    Albert Mabri Toikeusse, Président du Conseil régional du Tonkpi, a été vivement ovationné et magnifié à Téapleu, le samedi 16 juin 2018, pour ses nombreuses actions de développement dans ladite Sous-préfecture et dans le Canton Blossé. C’était au cours d’un grand rassemblement des filles et fils de la localité, ainsi que du corps préfectoral, à l’occasion de la transformation du Collège Moderne en Lycée Moderne baptisé Kouambla Metté Eugène, du nom d’une grande figure du Canton. ‘’Par ce geste, Monsieur le Président, vous venez de rassembler à jamais tous les fils et filles de cette sous-préfecture’’, a clamé l’honorable Taly Eveline Kponh à l’endroit de l’ex-Ministre des Affaires étrangères, qui a réalisé de nombreuse infrastructures sociales telles que l’électrification de plusieurs villages, la construction des centres de santé, la réfection des routes pour le bonheur des populations.

    Ce fut également la tribune rêvée pour énumérer quelques doléances à l’autorité. ‘’Vos parents du canton Blossé gardent espoir en vous pour la prise en compte de trois besoins capitaux : il s’agit de l’extension du réseau électrique de Téapleu, de Zéalé et de Lonneu, la construction d’un château d’eau dans la ville de Téapleu et l’appui à l’achèvement de construction de la résidence du Sous-préfet par le Conseil Régional. Résidence pour laquelle vous aviez contribué à hauteur de 20 tonnes de ciment en 2014’’, a traduit le député suppléant Taly Eveline, dans la même veine que le Président du Comité d’Organisation, Gueu Albert.
    Albert Mabri pour sa part a indiqué toute sa joie d’être parmi les siens et a pris l’engagement de poursuivre de nombreux autres chantiers, afin d’apporter un peu plus de bonheur et de bien être aux populations. Chantre de la paix, il a exhorté les filles et fils de Téapleu et des sous-préfectures voisines à la cohésion pour faciliter et hâter le développement.

    Il faut noter que plusieurs présents ont été faits à l’hôte du jour. A son tour, le Président de l’UDPCI a fait parler son cœur par un important don en numéraire. Les cadres de la Sous-préfecture avec à leur tête, Dehon Edouard, ont appuyé l’action du Conseil régional en offrant au Lycée 60 tables-bancs.

    Diaspo24.info

     

  • L’ONG 2AT-CI fait des dons de Coran, vivres, non-vivres aux populations de Djidji

    Assister les démunis et venir en aide aux pauvres, telle est la motivation de cette organisation non-gouvernementale dénommée 2AT-CI (l’ONG Assistance A Tous en Côte d’Ivoire) qui fait un don d’environ 500 Coran, de vêtements et de chaussures à la population de Djidji dans le Département de Lakota. Le chef de la délégation de l’Ong 2AT-CI, Cissé Ibrahim Mohamed Lamine, a dit toute sa satisfaction d’offrir ces dons à cette population. L’ONG 2AT-CI n’est pas à sa première action dans ce village, nous pensons à assister toutes les personnes qui ont le souci d’avoir un mieux-être. Après les dons faits pour la construction d’une école, nous revenons une fois de plus sur sollicitation de la communauté musulmane, qui a plaidé pour avoir de manuels, afin de mieux éduquer leurs enfants. « Dans cette lancée, nous impliquons le Maire de Lakota afin qu’il touche les réalités du terrain pour vous donner un coup de pouce au développement amorcé. Que les autorités touchent le vécu de leurs concitoyens ». Les habitants par la voix de l’Imam Léké Mohamed, n’ont pas caché sa satisfaction. Ce don vient appuyer la communauté musulmane qui a son école et entend former les enfants. Les vêtements récoltés par l’Ong ont été répartis entre les 5 quartiers qui composent la sous-préfecture. Le parrain du jour, le maire de Lakota, Samy Merhy était représenté par deux de ses conseillers municipaux qui ont dit grand merci aux initiateurs.
    Les habitants de cette cité n’ont pas manqué de faire des bénédictions à l’endroit des donateurs et du parrain qui a offert la somme de 50 mille franc cfa.

     

     

  • L’Enseignement catholique secoué : Le SYNESCA menace de tout arreter

    L’an deux mil dix-huit, le quatorze Avril, nous, Syndicat National des Enseignants du Secondaire Catholique de Côte d’Ivoire, portons à la connaissance de l’opinion nationale et internationale que nous marquons un arrêt de travail les Jeudi 26 Avril 2018 et Vendredi 27 Avril 2018 comme prévu par notre préavis de grève du 14 Avril 2018 pour dénoncer le mépris de notre employeur.
    En effet, réuni en Assemblée Générale Extraordinaire le Samedi 14 Avril 2018 à la Paroisse Saint Michel d’Adjamé, de 11h50 à 14h55, nous avons fait les constats suivants deux mois après la tenue de la réunion de conciliation dans les locaux de la Direction de l’Inspection de travail à Attécoubé-Sebroko bâtiment E, le 14 Février 2018 :
     Aucun point d’accord de cette réunion n’a été exécuté par l’employeur ;
     Aucun chef d’établissement n’a répondu aux courriers de réclamation qui leur furent adressés par les secrétaires généraux des sous-sections du SYNESCA;
     Le Secrétariat Exécutif National de l’Education Catholique (SENEC), après la levée du préavis de grève du 05 Février 2018 suite à la demande de la Direction de l’Inspection de travail, n’a plus contacté les responsables syndicaux de l’union.
     Les Secrétaires Exécutifs Diocésains de l’Education Catholique (SEDEC) et les chefs d’établissements (CE) continuent d’ignorer l’existence du procès-Verbal du 14 Février 2018 signé par leurs représentants.
    Et avons demandé :
     Le retrait de l’échelon zéro de la grille de salaires 2016-2017 nouveau pour respecter l’article 19 de la convention collective de l’enseignement catholique ;
     La réduction de l’étendu de la grille de salaires 2016-2017 nouveau qui est de 45 ans de service, imposant ainsi aux enseignants du secondaire de travailler à 15 ans;
     La revalorisation de la grille de salaires ;
     Le paiement des arriérés de salaires ;
     Le paiement de la prime d’ancienneté selon l’article 55 de la convention collective interprofessionnelle ;
     Le paiement sans délai de la prime de logement décidée et formalisée à la séance de travail du 07 Juin 2007 suivi du paiement des reliquats de cette prime depuis octobre 2007 ;
     La revalorisation de l’indemnité de logement comme suit :
    Abidjan et Bouaké : 70 000 F
    Autres villes du pays : 50 000 F
     La régularisation des contrats locaux conformément à l’article 11 de la convention collective de l’enseignement catholique ;
     Le respect du mode de calcul des congés payés selon l’article 25 de la Loi n° 2015-532 du 20 juillet 2015 portant Code du travail ;
     La mise en place de la commission nationale de mutation et la définition des critères de mutation ;
     L’audit de la caisse de solidarité ;
     La participation de l’employeur au paiement des primes d’assurance maladie des enseignants à hauteur de 50% ;
     L’instauration des Négociations Annuelles Obligatoires (NAO).
    A ce jour, le SYNESCA constate qu’il n’y a aucune avancée des négociations. Si rien n’est fait, nous nous acheminons vers une fin d’année difficile dans le Secondaire Catholique de Côte d’Ivoire.
    Fait à Abidjan, le 23 Avril 2018

    Le Bureau Exécutif National du SYNESCA

     

    Le Camarade POGONAMOU Mathieu

  • France-Tariq Ramadan dans de beaux draps

    L’islamologue suisse a été inculpé pour viols et incarcéré à Paris, vendredi 2 février. L’affaire est désormais dans les mains de la justice française et provoque un malaise dans les institutions musulmanes en France, pointe ce journaliste du quotidien suisse Le Temps.
    Après l’engrenage médiatique, “Tariq Ramadan est désormais pris dans l’engrenage judiciaire français”, constate le journal suisse Le Temps. Fin octobre, la révélation de plaintes pour viol contre l’islamologue avait particulièrement résonné dans la foulée de l’affaire Weinstein et du mouvement #BalanceTonPorc. Depuis son audition mercredi 31 janvier, Tariq Ramadan a désormais affaire à la police et la justice française. L’homme a été inculpé pour viols et placé en détention provisoire vendredi.
    “Pour Tariq Ramadan, cette garde à vue aura tout changé, assure Le Temps. Jusque-là, même s’il était resté lui-même très silencieux, l’intéressé avait laissé ses proches discréditer ses deux accusatrices, et évoquer un ‘complot sioniste international’.” À présent, “l’hypothèse d’un futur procès ne peut plus être écartée”, juge le quotidien suisse.
    Cette incarcération provoque un véritable malaise dans les institutions musulmanes françaises, qui ont gardé le silence depuis plusieurs jours, souligne le journal de Lausanne. Un des porte-parole de la communauté musulmane traduisait ce malaise au Temps jeudi :
    En Suisse, aucune procédure pénale n’a été ouverte contre Tariq Ramadan pour l’instant, malgré des accusations d’abus sexuels sur mineurs dévoilées par la Tribune de Genève en novembre dernier.

    courrierinternational.com

  • ANYAMA – L’ONG 2AT-CI FAIT DON DE KITS SCOLAIRES

    L’ONG Assistance à Tous en Côte d’Ivoire (2AT-CI) a fait un don de kits scolaires à l’école primaire confessionnelle EPC Al-ANWAR, sise à Anyama quartier Rane, le samedi 20 janvier 2018.

    Nelson Mandela disait que ‘’l’éducation est l’arme la plus puissante que vous puissiez utiliser pour changer le monde’’. Cette citation inspire bien l’Ong 2AT-CI, qui vient d’ajouter à son arc la lutte contre l’éducation. Elle a tenu sa première action en cette nouvelle année 2018, c’est 143 élèves de EPC Al-ANWAR qui ont bénéficié de dons. Les dons sont essentiellement constitués de manuel scolaire et livre d’apprentissage religieux. La première responsable de l’ONG a dit toute sa satisfaction d’offrir ses livres à ces enfants. L’ONG a été créée en 2015, à la base, notre champ d’action était le dépistage et la prise en charge des malades, « de fil en aiguille, nous avons été interpellés du fait que des écoles accueillent des orphelins et des enfants démunis. Nous voulons contribuer à leur donner une bonne éducation » a dit Mamine Sylla épouse Cissé, présidente de l’ONG 2AT-CI. La marraine du jour, Bamba Fatim a dit grand merci aux initiateurs. « Je suis honoré de cette rencontre. Merci aux initiateurs, nous sommes dans le social et cela est dans notre domaine d’activité » a indiqué sa représentante, Thérèse Boa. « Nous allons coordonner nos efforts pour mieux encadrer ses enfants » a ajouté le porte-voix de la 4èe adjoint au maire de la cité de la Cola. Cette activité est le départ d’une longue et fructueuse collaboration entre Bamba Fatim, 4e adjoint au maire et l’ONG 2AT-CI. Kablan André Paryce, Inspecteur de l’enseignement primaire et préscolaire d’Anyama 1, n’a pas manqué de traduire toute sa joie et sa satisfaction de voir que c’est l’un de ses meilleurs établissements qui bénéficie de ces dons. Cette action intervient quelques jours après une formation des Directeurs d’Établissements sur le management. Le corps enseignant par la voie d’Oustaz Cissé Ibrahim Mohamed Lamine n’a pas caché sa satisfaction de recevoir un tel don. Il n’est jamais tard pour bien faire, ce don vient appuyer nos efforts, mille mercis à l’Ong. Les émissaires du COSIM d’Anyama présent à cette cérémonie, n’ont pas manqué de faire des bénédictions à l’endroit des donateurs et de la marraine. L’inspecteur de l’enseignement a émis le vœu de voir de telles actions se multiplient dans toutes la commune. Engagé dans la lutte le dépistage et la prise en charge des malades, l’ONG Assistance à Tous en Côte d’Ivoire s’engage dans l’éducation pour offrir à la Côte d’Ivoire des leaders de demain. Après cette action, l’ONG 2AT-CI va se rendre à la Prison civile de Lakota pour soulager les détenus avec des vivres et non-vivres.

    DIASPO24.INFO

     

  • ARBRE DE NOEL – TATA KINDO DONNE LE SOURIRE A 300 ENFANTS

    Elle a remis le couvert, à la Commémoration de la nativité 2017. Mme Kindo Fatoumata et ses sœurs de l’Association Sid Kongnan gnandé ont donné le sourire à plus de 300 enfants burkinabè et originaires des communautés de la CEDEAO. C’était le samedi 16 décembre 2018 sur la place publique de Vridi 3.
    Les Tout petits ont eu droit à de nombreux cadeaux et à un copieux repas, afin de leur permettre de passer d’agréables et inoubliables fêtes de fin d’année. Les plus dégourdis parmi eux se sont livrés à une partie de danse sur des notes du coupé décalé.
    Il faut préciser que cet arbre de Noel, l’association Sid Kongnan gnandé l’a organisé avec l’Ecole Shilo en partenariat avec l’ONG Humanitaire Vie et Santé (HVS).
    Mme Kindo Fatoumata, faut-il le rappeler, lutte depuis plus de 6 ans pour que les enfants dont les naissances n’ont pas été déclarées par leurs parents aient une existence juridique. En novembre dernier, pour ainsi dire, elle a obtenu que 3 enfants aient des jugements supplétifs d’acte de naissance.
    DIASPO24.INFO

  • 11e EDITION GRAND MENAGE: Anne Ouloto prêche la salubrité à Lakota

    La célébration officielle de l’opération Grand Ménage à Lakota a été l’occasion pour le Ministre de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable (MINSEDD) d’exhorter les populations du Département à un changement de comportement et à des gestes éco-citoyens.  » Il est temps que les choses changent et que chacun prenne ses responsabilités. Ce n’est pas dans les discours qu’on rend la ville propre, mais par des actes. Il faut agir, changer de comportement  », a notamment soutenu Mme Anne Désirée Ouloto. C’était lors de son intervention a la célébration officielle de la 11e édition de l’opération Grand Ménage sur la place du rond point cinéma Rio, à Lakota, le samedi 6 janvier 2018.

    L’autorité gouvernementale venait à peine d’installer le Comité départemental de salubrité et d’hygiène avec à la clef une importante monition au cours de laquelle le MINSEDD a expliqué à l’équipe que pilote le Préfet du département Coulibaly Yahaya la méthode de travail qui est un suivi évaluation des activités de salubrité dans tous les secteurs de vie des populations de Lakota.  » il faut susciter l’installation des comités locaux de salubrité afin que les règles élémentaires d’hygiène et de salubrité deviennent des réflexes et que les populations deviennent des Ivoiriens nouveaux », a poursuivi Anne Ouloto.

    Dans la même foulée, elle a élevé le Préfet du département Coulibaly Yahaya, le Député Abdoulaye Kouyaté et le maire Samy Merhy, au rang d’ambassadeurs de la Salubrité.

    Avant cette étape, le corps social de Lakota à savoir les élèves, les jeunes, les femmes, les chefs traditionnels, les chefs de communautés, les religieux, les transporteurs, commerçants, tenanciers de maquis et gérants d’hôtel, par la voix de représentants, a exprimé l’engagement populaire des habitants de la cité des Éléphants à appliquer les exigences du concept Grand Menage.

    Le maire Samy a jugé le déplacement du Ministre en charge de la Salubrité comme une marque de reconnaissance pour Lakota quand on sait les retombées de l’organisation de l’opération du Grand Ménage dans une commune.

    Le député Kouyaté a dans la même lancée que le Ministre estimé qu’il faut que les lignes bougent.  »Notre pays respecté partout doit redorer son image en termes de salubrité  ».

    En termes d’appui, il faut retenir que le MINSEDD a offert à la Commune d’importants kits de salubrité et une enveloppe d’une valeur globale de 2 600 000F CFA aux populations sorties massivement s’impliquer dans cette activité citoyenne.

    Il est bon de signaler que, contrairement aux précédentes éditions du Grand Ménage, Mme le Ministre Anne Ouloto a commencé, dès son entrée dans la ville de Lakota, par une grande opération coup de balai. Elle ne pouvait aucunement supporter d’être accueillie par des déchets en foulant le sol de Lakota. Loin s’en faut.

    Source Sercom

  • CNB-CI: SALOGO, TOUJOURS AUX COMMANDES

    Sans suspense ni surprise, Salogo Mamadou, l’emblématique leader du Conseil National des Burkinabè en Côte d’Ivoire (CNB-CI) s’est succédé à lui-même, le samedi 23 décembre 2017, à la Bourse du Travail à Abidjan Treichville. C’était au cours de l’Assemblée Générale de cette faitière. Et par acclamation.
    Avant ce plébiscite, l’homme avait dressé un bilan moral et financier édifiant de son programme qui a sanctionné le mandat échu.
    Dans son discours, le Président Salogo a lancé un appel au rassemblement et à la cohésion, suppliant ses compatriotes au respect des lois et coutumes ivoiriennes.
    Il a salué par ailleurs la mémoire du regretté Tondé Kassoum dit Makata, arraché à l’affection de sa famille biologique et politique (MPP), inhumé dans la même journée.

    Diaspo24.info

     

  • DEUIL – TONDE KASSOUM EST DECEDE

    Tondé Kassoum dit Makata, un passionné de la communication dans la communauté burkinabè en Côte d’Ivoire s’en est allé vers Dieu le Clément et le Miséricordieux dans la nuit du mercredi 20 au jeudi 21 décembre 2017. La nouvelle de sa disparition est tombée comme un couperet le jeudi 21 décembre 2017 en milieu de journée, créant une vive émotion au sein de sa communauté.
    Chroniqueur sportif et animateur Radio, Makata, natif de Manga dans la Province du Zoundweogo, a été le premier Président du Réseau des Communicateurs de la Diaspora Burkinabè en Côte d’Ivoire (RECOMDBCI).
    Il a été dans la section Côte d’Ivoire du MPP un militant avéré et le responsable communication et l’interprète du Secrétaire Général Sankara Inoussa.
    Adieu

    Diaspo24.info

  • Ahiiiiiii ! MGR ANSELME SANON S’EST FRACTURE LE PIED

    Victime d’une chute sur l’escalier la semaine dernière, l’évêque émérite de Bobo Dioulasso, Mgr Anselme Titianma Sanon a eu la jambe gauche fracturée. C’était, indique-t-on, à Banfora où il effectuait un séjour.
    Admis aussitôt à la Clinique Notre Dame de la Paix à Ouagadougou, le Prélat a par la suite été évacué sur la France, pour y subir une intervention chirurgicale, qui s’est bien déroulée. Aux dernières nouvelles, Mgr Sanon a quitté l’hôpital et passe sa convalescence sur le territoire français, avant de regagner très bientôt le Burkina Faso.
    Diaspo24.info